UN HOMME & DES CHIENS

Mon chien ne m’écoute pas

chien écoute pas

Votre chien n’est pas obéissant ? Il fait ce qu’il veut et cela devient insupportable ? Le promener est une épreuve et le lâcher est impensable ? Pas de panique ! Découvrez pourquoi votre chien n’écoute pas et comment changer cela avec certains apprentissages et quelques conseils sur les étapes nécessaires à suivre.

Une relation positive

Comme vous pouvez probablement vous en douter, les propriétaires cherchent à dresser leurs chiens afin d’épanouir leur rapport avec leur animal de compagnie et de voir des résultats positifs. Comprenez qu’un chien ne peut pas écouter s’il n’a pas appris la commande demandée.

Mais savez-vous comment apprendre des commandes à votre chien ?

Beaucoup de problèmes d’éducation découlent simplement du fait que nos chiens n’ont tout simplement pas appris ce qui leur est demandé.

Un chien apprend de trois façons : par association, par imitation et par habitude.

Un chien apprend de trois manières principales : par association, par exemple en faisant des liens entre les différentes expériences ; par imitation, en observant et en reproduisant les comportements des autres ; et par habitude, en s’habituant progressivement à des stimuli répétés.

Ces différentes méthodes d’apprentissage permettent aux chiens de développer une grande variété de compétences et de comportements.

L’apprentissage doit être progressif.

Prenons l’exemple d’un enfant. Pour lui apprendre le vélo, vous allez commencer par lui apprendre à pousser avec ses pieds sur un tricycle.

Par la suite en utilisant les pédales et enfin en enlevant les roues d’aide. De même, vous ferez en sorte que son environnement soit pauvre en stimulations pour lui permettre de se concentrer.

La difficulté de la leçon et les stimulations pourront être augmentées progressivement en fonction de son évolution.

Est-ce logique?

Pour votre chien, la logique reste la même ! Un chien doit réaliser des exercices simples qui seront compliqués au fur et à mesure de son évolution. Le temps d’apprentissage et le niveau de stimulation environnant doivent être contrôlés pour permettre au chien de réussir et donc de progresser positivement. 

Pour finir, vous compliquerez par étapes l’exercice en augmentant la durée, la distance et la distraction par une progression raisonnable.

Êtes-vous cohérent avec votre chien ?

Si votre chien ne vous écoute pas, cela peut également être dû au fait que vous n’êtes pas cohérent avec lui.

La cohérence dans le contexte du dressage de chien, signifie de se rappeler qu’un chien n’est pas un être humain avec le même langage développé  que nous. On doit s’imposer une rigueur dans nos choix de mots.

Un chien ne comprend pas notre langue parlée. Ainsi, l’utilisation de longues phrases et le changement régulier d’indications ne l’aide absolument pas à vous comprendre. Un chien comprend ce qui lui a été appris et surtout ce qui lui a été répété régulièrement.

Quelques techniques simples ; Si vous avez appris à votre chien l’expression « viens là » pour le rappel, il est nécessaire de rester cohérent et de ne pas dire parfois « viens ici » ou « au pied », etc. 

Votre compagnon animal associe également les indications aux gestes.

Ainsi, pour le rappel, il est préférable de vous mettre accroupi ou légèrement incliné en avant. De même, l’intonation de votre voix indique à votre chien votre état d’esprit. Et parfois, nous ne sommes pas cohérents.

Le rappel doit avant tout être une invitation agréable pour votre chien.

Revenons à l’exemple du rappel. En tant qu’éducateur, si vous parlez d’une voix ferme lorsque vous appelez votre chien par son nom, si vous n’utilisez pas toujours le même mot et si vous le poursuivez, vous êtes totalement incohérent aux yeux de votre chien. Pour rappeler votre chien, vous devriez plutôt vous accroupir, utiliser une voix joyeuse et si votre chien ne vient pas, vous devriez vous éloigner dans la direction opposée et prendre de la distance entre vous.

Un autre exemple : vous caressez votre chien lorsqu’il vous saute dessus pour vous dire bonjour, mais vous le grondez pour le même comportement lorsqu’il est tout sale. Votre chien ne comprend évidemment pas que vous êtes habillé pour le travail et qu’il va vous salir parce qu’il est tout mouillé. Il comprend simplement qu’à cet instant précis, vous n’êtes pas un être référent stable et fiable.  Dresser son chien est un exercice de répétition et de constance qui se doit d’être positif.

Être cohérent c’est aussi se mettre à la place de nos chiens et être constant quant aux habitudes autorisées et interdites !

Répondez-vous à ses besoins ?

Un chien est un chien ! Mais alors un chien, qu’est-ce que c’est ?

Un chien est un animal qui, depuis de nombreuses générations, a été sélectionné pour nous être utile. Autrement dit, quand nos ancêtres ont domestiqué des chiens, ce n’était pas (seulement) pour avoir une compagnie mais bel et bien pour leur être utile.

Quoi qu’il en soit, nos chiens ne sont pas faits pour ne rien faire. Ils ont besoin de se dépenser et d’être utiles. Normalement, ils devraient chasser pour survivre, se dépensant ainsi suffisamment. Mais aujourd’hui, chasser pour nos chiens revient à s’asseoir devant leur bol et manger leur nourriture.

Ainsi, si vous ne permettez pas à votre chien de se dépenser suffisamment, vous ne parviendrez jamais à le faire écouter. Votre chien sera comme une cocotte-minute, ou si vous préférez comme un enfant qui est resté assis toute la journée.

Attention néanmoins, lui permettre de se dépenser ne signifie pas pour autant le faire courir pendant une heure ou lui lancer une balle 50 fois.

Pour un chien, se dépenser c’est surtout suivre des pistes. La dépense olfactive est très importante et bénéfique pour nos chiens. Il faut savoir que le premier sens développé chez nos amis les canidés est l’odorat. Nous nous devons donc de leur proposer une stimulation qui va dans ce sens.

Une idée de dépense olfactive ? Les friandises ou jouets cachés dans le jardin ou dans la maison. Vous pouvez aussi simplement aller balader votre chien tous les jours, en liberté et à différents endroits afin de lui laisser la possibilité de suivre les pistes naturelles de ces différentes promenades.

Être raisonnable envers ses attentes !

Pour finir cet article, parlons de vos exigences. Il est bien de vouloir un chien attentif et obéissant, mais cela demande du temps et des efforts. Non pas qu’il n’en soit pas capable, mais est-ce vraiment utile ? Vous avez un chien pour épater vos voisins ou simplement parce que vous aimez avoir un chien ?

Votre chien devrait avoir des bases éducatives bien évidemment, comme apprendre à ne pas tirer en laisse et non pas apprendre à marcher au pied.

Il devrait apprendre à attendre et non pas à ne « pas bouger » pendant 15 minutes.

Il devrait aussi être capable de renoncer à quelque chose, mais de la bonne manière.

Le renoncement, c’est l’apprentissage d’arrêter une action en cours. 

Apprendre à son chien ou son chiot le renoncement de la bonne façon, c’est lui permettre de comprendre que renoncer c’est gagner autre chose d’agréable.  Une relation entre votre chien et vous qui vous permet de dresser son chien dans un environnement positif.

Votre chien doit apprendre que « renoncer, c’est gagner ».

Ainsi soyez conscient(e) des exigences que vous avez envers l’apprentissage de votre chien et de ce qui est réellement utile pour vous et votre chien au quotidien.

Apprenez-lui de la bonne façon et optez pour une relation positive et une attitude cohérente, car ce sont aussi les clefs d’une éducation et d’une relation réussie afin de profiter pleinement de votre compagnon!

Parfois, il est rassurant de faire appel à un expert afin de nous guider et nous apprendre de manière plus encadrée le dressage de notre chien. Ceci peut se faire en cours de groupe ou avec une personnalisation spécifique un à un en cours privés.

No Comments
Leave a Comment: